L'intégration des acteurs pour l'autonomie des personnes âgées

Projets territoriaux MAIA

L'échange d'information entre professionnels sociaux, médico-sociaux et sanitaires

Depuis 2016, tous les acteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux concourant directement à la prise en charge de la personne sont autorisés à échanger des données sur les personnes suivies (plus d’information : consulter le guide juridique ou consulter le décret du 20 juillet 2016).

Pour faciliter l'échange d'information et améliorer in fine la qualité de la prise en charge, des ateliers d'information sont organisés sur les conditions d'échange d'information entre professionnels : quelles informations échangées tout en respectant la vie privée des personnes ? comment décloisonner les informations entre professionnels de santé et travailleurs sociaux ?

La protection des personnes âgées vulnérables

Une journée d’échanges sur la protection des personnes âgées vulnérables a eu lieu le 11 juin dernier à Mirande. Cette journée a réuni 20 professionnels du territoire de la MAIA 32 Oues (carte du territoire sur ce lien) qui ont échangé sur les problématiques de protection des personnes au domicile, respect des droits et des projets de vie et alerte en cas d'information préoccupante, avec l'appui d'un juriste en droit de la santé. Ce temps a permis de se former collectivement et parler un langage commun, préalable à une prise en charge de qualité des personnes âgées en perte d'autonomie.

La formation et l'échange des pratiques des intervenants à domicile

Les remontées des structures présentes en tables tactiques et les rencontres individuelles ont fait émerger la question de la formation des intervenants à domicile,  notamment avec les patients atteints de troubles psychiatriques ou de maladies neurodégénératives.

Ce constat a débouché sur la proposition à plusieurs CIAS de former les intervenants à domicile sur les maladies neurodégénératives, en lien avec le Pôle maladies neurodégénératives.

Une première session de formation a été organisée avec la participation de cinq SAAD et du pôle régional Maladies Neurodégénératives. Elle a donné lieu à une séance de sensibilisation des intervenants à domicile le 16 Mai 2017.

L'accueil des personnes âgées et leur entourage dans les Mairies et CCAS du Gers

Il s'agit de s'assurer d'une réponse harmonisée et unique aux demandes des personnes âgées a tout endroit du territoire. Cela répond à un enjeu d'équité pour les usagers en leur assurant une prise en charge harmonisée quelle que soit la structure à laquelle ils s'adressent.

A ce titre, la place centrale des mairies et des CCAS des petites communes comme lieu d'accueil et d'information des personnes âgées et de leur entourage a été clairement identifié non seulement par les professionnels de terrain mais aussi par les associations et les usagers eux-mêmes.

Cependant les agents d'accueil des mairies peuvent témoigner de leurs difficultés à procéder à une première évaluation de la demande des personnes âgées, a évaluer leur besoin et à les orienter vers la structure la plus adaptée. Les communes n'ont pas nécessairement d'outils de recueil d'information ni une culture de l'évaluation des besoins des séniors.

L'objectif est de sensibiliser les agents d'accueil de mairies et de CCAS, de proposer un socle commun de connaissance des dispositifs et des aides dont peut disposer la personne âgée afin de développer une culture de l'évaluation multidimensionnelle des besoins des séniors pour "une orientation rapide vers le bon service, au bon moment, sans que les personnes âgées et leurs proches ne soient livrés à eux-mêmes pour trouver les aides et les soins dont ils ont besoin".